RÉALISÉ PAR LUC PICARD - Au cinéma dès septembre 2017

 

D’après son roman Salut mon roi mongol, Nicole Bélanger a scénarisé le film avec la collaboration de Luc Picard, qui en assume aussi la réalisation. Le tournage, qui a commencé le 1er novembre 2016, s’est déroulé sur une période de 35 jours à Montréal et en Montérégie. La distribution du film, produit par Luc Châtelain et Stéphanie Pages d’Écho Média, se compose d’acteurs et actrices de renom et nous fera découvrir de jeunes comédiens prometteurs. Maude Laurendeau,Julie Ménard, Martin Desgagné, Jean-François Boudreault, Sophie Cadieux, Emmanuel Charest et Bobby Beshro épauleront les nouveaux venus. Milya Corbeil-Gauvreau sera Manon (12 ans), Anthony Bouchard son petit frèreMimi (5 ans), Alexis Guay et Henri Picard deviendront leurs cousins Denis (9 ans) et Martin (15 ans).

 

Synopsis

 

Montréal, 1970.

 

Quatre enfants kidnappent une vieille dame pour en faire leur otage...et leur grand-mère. La petite bande quitte alors la ville pour la campagne, mais rien ne se passera comme prévu. 

 

À la fois dur et tendre, drôle et émouvant, « Les Rois mongols », c'est avant tout l'histoire de Manon, 12 ans, qui refuse d’être séparée de son petit frère Mimi, 5 ans. Déterminée à prendre en charge son destin, elle entraîne avec elle Martin, 15 ans, et Denis, 9 ans, qui sont prêts à tout pour leur cousine.

 

« Les Rois mongols », une histoire de révolte, de résilience ‎et d'amour qui saura faire rire le grand public, tout en le touchant droit au cœur.

 

Équipe

 

Réalisation et conseiller à la scénarisation : Luc Picard

Direction de la photographie : François Dutil

Scénario adapté du roman Salut mon roi mongol! : Nicole Bélanger

Producteurs : Luc Châtelain et Stéphanie Pages – Écho Média

Producteur délégué : Daniel Morin

Distribution : Téléfiction Distribution

Premiers rôles : Mylia Corbeil-Gauvreau, Anthony Bouchard, Alexis Guay, Henri Picard, Maude Laurendeau, Julie Ménard, Martin Desgagné, Jean-François Boudreau, Sophie Cadieux, Emmanuel Charest et Bobby Beshro

Le film bénéficie du soutien financier de la SODEC, de Téléfilm Canada et du Fonds Harold Greenberg.