Un film de Luc Picard - à l'affiche le 22 septembre prochain 

 

Visionnez la bande annonce au www.lesroismongols.com

 

D’après son roman Salut mon roi mongol, Nicole Bélanger a scénarisé le film avec la collaboration de Luc Picard, qui en assume aussi la réalisation. Le tournage, qui a commencé le 1er novembre 2016, s’est déroulé sur une période de 35 jours à Montréal et en Montérégie. La distribution du film, produit par Luc Châtelain et Stéphanie Pages d’Écho Média, se compose d’acteurs et actrices de renom et nous fera découvrir de jeunes comédiens prometteurs. Maude Laurendeau,Julie Ménard, Martin Desgagné, Jean-François Boudreault, Sophie Cadieux, Emmanuel Charest et Bobby Beshro épauleront les nouveaux venus. Milya Corbeil-Gauvreau sera Manon (12 ans), Anthony Bouchard son petit frère Mimi (5 ans), Alexis Guay et Henri Picard deviendront leurs cousins Denis (9 ans) et Martin (15 ans).

 

Synopsis

Montréal, octobre 1970. La famille de Manon, 12 ans, est sur le point d’éclater: elle et son petit frère Mimi seront placés en famille d’accueil. Manon est révoltée. Inspirée par l’actualité politique, elle élabore un plan et prend en otage une vieille femme, pour revendiquer le droit de choisir son avenir. Aidée de ses cousins Martin et Denis, elle quitte la ville avec Mimi et la vieille dame, déterminée à trouver un refuge où ils seraient enfin tous libres et heureux.

Un film à la fois sensible, drôle et dur, LES ROIS MONGOLS, c’est le regard lucide d’enfants sur le monde adulte, ses mensonges et ses trahisons.

 

Équipe

Réalisation et conseiller à la scénarisation : Luc Picard

Direction de la photographie : François Dutil

Scénario adapté du roman Salut mon roi mongol! : Nicole Bélanger

Producteurs : Luc Châtelain et Stéphanie Pages – Écho Média

Producteur délégué : Daniel Morin

Distribution : Téléfiction Distribution

Premiers rôles : Milya Corbeil-Gauvreau, Anthony Bouchard, Alexis Guay, Henri Picard, Maude Laurendeau, Julie Ménard, Martin Desgagné, Jean-François Boudreau, Sophie Cadieux, Emmanuel Charest et Bobby Beshro

Le film bénéficie du soutien financier de la SODEC, de Téléfilm Canada et du Fonds Harold Greenberg.